Version imprimable de la page
source : vezac.fr


Association des Anciens Combattants et Victimes de guerre

 Composition du bureau :  

Michel UNTRAU, Président

Pierre BAC, Vice président et porte drapeau

Géraud DELPUECH, Secrètaire

Pierre-Jean FOURCHE, Porte drapeau

   Monsieur Jean-Claude SAUZE, né le 17/03/1940 a recu, le Mardi 8 Mai 2012, en Mairie de Vézac, la médaille de la Croix du Combattant des mains de M. Michel UNTRAU, Président de l'Association des A.F.N.

"Appelé à l'activité le 1er mai 1960, classe 60 1/B. Incorporé à SATHONAY camp au CIT 158, classe du 01.05.1960 au 30.08.1960. Affecté à compter du 01.09.1960 au CM 92 Clermont-Ferrand, gestion de la compagnie d'alerte. Du 15 au 30 Juin nomadisation au camp de la "Fontaine du Berger" pour préparation du séjour en Algérie - Marche de jour et de nuit avec le paquetage - Tir au fusil, MAS 336, GARANT au PM 49 - fusil mitrailleur 24-29 - AA 52 - Lancer de grenades OF et DF ect... Départ de Clermont via Marseille le 05/07/1961. Embarqué sur le "Ville d'Alger" le 08/07/1961. Débarqué en Alger le 09/07/1961. Dirigé par TIZI-OUZOU Ord. KABYLIE par convoi ferroviaire. Affecté à la CCAS du 121 RI sur le Pitou IRIL BOU RIOUL, à quelques kms du village de TIRMITINE où se trouvait un camp de harkis. Nous avions un emploi du temps bien chargé, travaux liés à la bonne marche de la CCAS, secrétariat, armurerie, traitement des renseignements obtenus, ect... Il y avait la garde chaque soir, très éprouvante, car nous savions que les pistes entourant le Pitou étaient durant la nuit empruntées par les "FELS", lors d'une embuscade le soir nous avons pu en capturer trois ; Plusieurs fois par semaine, il y avait l'escorte des convois jusqu'a TIZI-OUZOU et aussi quelques opérations héliportées. Après le 19 Mars, nous avons quitté le Pitou pour Alger ; Nous étions logés dans des baraquements sur un stade près de l'hôpital Mustapha. Nous avions aussi changé d'objectif, nos patrouilles de jour à pieds et de nuit en side car avaient pour but de rechercher et si possible arrêter les "poseurs de bombes". Cette période ne fut pas la plus facile à vivre. Heureusement la durée commençait à diminuer et après un séjour d'un an en Algérie le 08/07/1962, je regagnais la France.

Nous avons connu des moments très difficiles mais une grande camaderie nous unissait tous. Cette camaderie que nous retrouvons à la FNACA."

 Jean-Claude SAUZE, Ancien Combattant